top of page

50 ans et sourire à la vie


Après deux années où mon sourire s'était légèrement éteint, à l'aube de mes 50 ans il est revenu sans crier gare. Merci la vie. Merci à celui qui a pris cette photo, il se reconnaitra.


Deux ans riches en changements notoires. Un diagnostic d'autisme Asperger pour moi alors que mon mari était déjà malade et ne pouvait me soutenir dans ce que j'appelle ma nouvelle identité car cela a changé ma vision de la vie, la mienne comme celle des autres. Mon mari est atteint d'une maladie neurodégénérative apparentée à la maladie d'Alzheimer, la Démence à Corps de Lewy , cela a changé sa vie, celle de mes enfants et la mienne. Je ne parlerai pas ici de la maladie d'Alzheimer dont souffre ma mère et qui fait que j'ai encore plus envie de profiter de chaque instant.


Depuis trois mois, je fréquente l'association A3 (Aide Aux Aidants), cela me permet de relativiser, d'être soutenue dans mon rôle d'aidante et d'y faire de belles rencontres.


Une prise de conscience de ce que j'avais vécu ou plutôt subi en tant que fille, jeune fille, jeune femme, femme multiabusée par des hommes profitant de ma vulnérabilité a changé ma vision de mon vécu, de mon histoire, car oui, malheureusement, on ne se rend pas toujours compte qu'on a été abusée, surtout dans une société complice des abuseurs. La prise de conscience des décennies après est vertigineuse. Les témoignages des autres femmes m'ont beaucoup aidée à prendre conscience de mon statut de victime même si je n'aime pas ce terme. Pour m'aider dans cette démarche, je suis accompagné entre autres par l'association Solidarité Femmes à Marseille.


Mon statut d'aidante de mon mari et de mon fils ainé couplé à mon statut de femme abusée ont fait que j'ai été dans ce qu'on appelle l'hypercontrôle, que je me suis oubliée. J'ai appris récemment à lâcher prise, à demander de l'aide, j'ai ainsi pu retrouver le sourire il y a quelques mois. Le sourire... et l'amour auprès de quelqu'un de compréhensif par rapport à ma situation, de sérieux dans ses sentiments. Le résultat est que je suis devenue toute légère, je profite de ce que m'offre la vie. Un beau cadeau pour mes 50 ans.


Dans la vie, rien n'est figé.


Anne-Claude

21 décembre 2022





149 vues

Posts similaires

Voir tout
bottom of page