L'anniversaire du caméléon démasqué


Que cache le titre L'anniversaire du caméléon démasqué ?


Plusieurs caméléons sont connus pour leurs couleurs et leur capacité à en changer rapidement. Ce changement de couleur est pour certains d'entre eux une technique de camouflage et un moyen de communication.


Au-delà de l''animal, on dit de quelqu'un qu'il est un caméléon lorsqu'il a une bonne capacité de camouflage. Certaines femmes autistes en font partie, notamment celles dont l'autisme est dit invisible. C'est le cas de nombreuses femmes ayant le Syndrome d'Asperger... même si officiellement on ne parle plus de Syndrome d'Asperger. Officiellement on parle de troubles du spectre autistique (TSA) afin de montrer l'étendue des troubles autistiques.


Pendant longtemps, j'ai utilisé le terme de caméléon à mon sujet car je m'adaptais à des situations de vie complètement différentes. J'étais alors loin de penser que j'étais autiste surtout avec l'image véhiculée sur l'autisme dans notre pays, la France.


Au mois de juin 2019, le 21 pour être précise (les autistes sont précis), à l'issue d'une année de formation pour devenir animatrice d'ateliers d'écriture, après une longue convalescence liée à des problèmes bronchiques et après avoir utilisé le terme de camouflage à plusieurs reprises pour des raisons différentes, je faisais mon autodiagnostic d'autisme notamment grâce au témoignage de Julie Dachez dans une de ses vidéos. Le caméléon était ainsi démasqué. Une libération. Mes deux fils étant diagnostiqués autistes Asperger, j'étais sensibilisée à l'autisme et je n'ai pas été surprise par ma découverte.


Ceci dit, j'ai eu besoin de comprendre pourquoi je découvrais à 46 ans que j'étais sans doute autiste. J'ai à ce moment-là, grâce à des forums, découvert de nombreux témoignages d'autres femmes, la plupart récemment diagnostiquées ou en questionnement comme je l'étais. Ces témoignages m'ont permis de me sentir moins seule et d'entamer une démarche officielle de diagnostic. Démarche qui a abouti puisque j'ai une reconnaissance de la part de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) depuis novembre 2020.


Sans ces femmes, je n'aurais pas compris tout mon fonctionnement car chaque personne autiste a un fonctionnement qui lui est propre.

Sans ces femmes, je n'aurais pas compris pourquoi de nombreuses femmes autistes ne sont pas diagnostiquées ou si peu.

Sans ces femmes, je n'aurais pas entamé une démarche diagnostic.

Ces femmes ont été presque mon seule soutien, comme une famille. Comme je dis, j'ai trouvé des soeurs d'âme. Je n'étais plus seule avec mes interrogations, mes difficultés, mes décalages, mes incompréhensions, mes doutes, mes souffrances.

Ces femmes en savent bien plus que de nombreux médecins réunis.

J'ai fait de belles rencontres. Certaines seront à l'honneur sur mon site.


Aujourd'hui, après avoir "digéré" mon diagnostic, j'avance avec mon bâton de pèlerin pour comprendre toujours plus le fonctionnement autistique et pour aider d'autres personnes en quête de diagnostic ou tout simplement pour mieux vivre leur autisme. Je ne fais pas ça seule. Un proverbe africain dit "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».


J'ai intégré le GRAAF (Groupe d’action autisme au féminin) et PAARI (Personnes Autistes pour une Autodétermination Responsable et Innovante). L'intelligence collective permet de belles réalisations.

Je participe également à des recherches et suis fière d'en initier... moi qui voulais faire de la recherche lorsque j'étais enfant.


J'aimerais bien sûr aller plus vite que la musique, faire en sorte que tout change, tout de suite, mais j'ai appris à mes dépens que le temps de l'évolution est un temps long, un temps lent. De plus, comme de nombreuses personnes autistes, la fatigue me guette, la fatigue autistique qui fait que je ne peux pas faire tout ce que je voudrais faire sous peine d'épuisement. J'aurais l'occasion d'en reparler.

Je reviendrais également sur la communication des caméléons, sur l'intérêt de se faire diagnostiquer, sur la société normative et tant d'autres choses.


Merci à toutes celles et tous ceux qui sont à mes côtés, aux côtés des personnes autistes pour améliorer leurs conditions de vie.


Anne-Claude, 21 juin 2021

https://www.anneclaudethevand-photographies.com/







Posts similaires

Voir tout